Avec ce projet, débuté au début des années 90, j'envisage le sonore comme une structure organique à l'intérieur de laquelle les sons la constituant se déplacent, grandissent, meurent ou se transforment. Autant que possible, j'évite les codes compositionnels propres à un agencement musical classique. Je peux parfois employer des logiciels que je programme, qui me permettent d'introduire une quantité de phénomènes aléatoires, imprévisibles, pour ensuite, en tant que musicien, jouer avec ces hasards agréables ou non. Mon travail ici se situe dans une exploration expérimentale et intuitive des territoires du sensible. Comment un son abstrait, une fréquence, une modulation, un "bruit", devient acteur émotionnel. Je produis cette musique par assemblage de sons, de textures musicales, d'enregistrements environnementaux, de synthèse analogique et numérique.

Bertùf

Projets

Bertùf