oscillatoire1.jpg

l'Oscillatoire

«L’Oscillatoire» est né de la recherche menée par Morgan Daguenet (musicien et programmeur) et Fabien Bossard (créateur lumière) autour de la notion de concordance entre la lumière, la couleur et le son. L’envie de départ est de créer un dispositif qui permette d’entendre la couleur, de fusionner la perception de plusieurs sens, à l’image du phénomène de la synesthésie.
En nous intéressant aux recherches équivalentes qui ont été menées par le passé, nous avons découvert, notamment, les travaux de Thomas Wilfred au début du 20e siècle. Nous avons été frappés par la beauté des images générées par ses Clavilux qu’il nommait «Lumia». Ces machines optiques projetaient des images en mouvement, éthérées et abstraites, qu’un «opérateur» pouvait modeler grâce à un clavier de commande. Elles étaient destinées à être jouées lors de performances publiques mais également, et c’était l'ambition de leur inventeur, à intégrer les intérieurs domestiques. Finalement le téléviseur fit son apparition et élimina définitivement cet objet poétique.
    A une époque où la profusion d’écrans/images n’a jamais été aussi intense nous avons décidé de nous inspirer de ces dispositifs utopiques pour développer notre propre version d’une machine similaire. Elle produit certes de l’image, mais s’affranchit de toute forme d’information, de narration, de contexte, d’objectif, de référentiel, d’utilité, une image qui créé son monde, plutôt que d’en représenter un. Un monde visuel et sonore car cette image elle-même engendre du son en fonction de la quantité de lumière qui la compose, en fonction de sa couleur, et de son mouvement dans l’espace de projection.

Ce projet a reçu le soutien du Dicream.

 
 

©2020

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now